Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Violence conjugale

Violence conjugale il y a 8 ans 4 mois #13968

  • sideree
  • Portrait de sideree
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1999
  • Remerciements reçus 51
  • Karma: 19
Bonsoir Xeni,
Merci de ton message.
Tu veux que je te dise ? Ma plainte est quelque part dans la sphère de la justice comme dit mon avocat mais où, on ne sait pas !
Impossible pour mon avocat ne serait ce que d’avoir le dossier alors comment préparer ma défense! Ben oui, le comble c’est qu’il faut que je me défende de lui avoir soi disant collé 10 jours d’ITT!! Il a menti à tout le monde et à même fait prendre en charge ses blessures sur le dos de la société (alors qu’il est tombé tout seul la veille de mon agression !!!) ! La CPAM me relance pour savoir où en est ma procédure afin de demander un remboursement de mes frais de soins (qui sont moindre car je n’ai rien fait que de subir et supporter j’ai autre chose à faire que de voir un psy !)!!
Pour la petite histoire (je dénonce j’en peux plus et qu’est ce que je risque ? D’aller en prison à sa place (sourire)!), j’ai travaillé pour mon agresseur pendant 2 mois avant qu’il ne me frappe. Je travaillais dans son resto (saison d’été) et là, tout les mercredi un des procureur venait manger tous les mercredi midi et mon ex (brrrr je suis dégoutée de l’appeler comme ça rien n’a voir avec mon ex mari!) me disait : « Prends soin de lui et offre lui un apéritif de ma part » (il devait savoir qu’il aurait besoin de ses faveurs un jour je présume !)… J’aurai peut être dû lui offrir un éthylotest car c’est un grand amateur de rosé…
Je pense sincèrement que mon ex (brrrr) a obtenu ses faveurs car je travaille dans le milieu de la justice (sans en faire partie) et autant dire que le piston existe bel et bien (cet ex n’a pas le bras long mais il connaît des gens qui l’ont !) et mon avocat m’a confirmé que ça existait malheureusement !!!!
Je suis si en colère, si prête à « tout casser » (à commencer par sa figure !) si il s’en sort !! J’ai pas peur de lui contrairement à beaucoup de femmes qui craignent pour leur vie (ce que je comprends aisément il y a des fous vraiment fous l’actualité en est la preuve!) mais je n’ai aucun renseignement pourtant j’ai des amies bien placées mais qui n’en savent pas plus sur mon dossier aurait il disparu ??
Je comprends que mon cas ne soit pas une urgence (car par chance je m’en suis physiquement remise) mais quand même !!
Si ce policier ne m’avait pas donné la date de sa convocation il s’en serait tiré avec un simple avertissement alors qu’il a foutu en l’air ma vie et celle de mes enfants !! Moi je n’ai jamais rien reçu, au-delà des coups, la justice inflige une autre souffrance.
Je m’attends à un classement sans suite dans la mesure où cet ex n’a pas fait de bruit depuis (tu penses, il a peur et c’est bien qu’il ressente ce sentiment car la police l’a prévenu!!), ben oui, une fois on pardonne même si son ex à lui n’a pas porté plainte et que j’ai des attestations de son entourage des violences qu’elle a subi à l’époque! Mais je l’ai su trop tard et tant pis si moi je n’arrive pas à passer l’éponge !
On vit dans un monde de dingue !! Je ne peux pas, je n’y arrive pas, comment oublier quand tous les soirs on dort là où ça c’est passé, ma chambre en l’occurrence, je ne dors plus et mes enfants s’inquiètent pour moi-même si je les rassure…
Vous entendrez encore parler de moi car tant que je n’ai pas obtenu un minimum de reconnaissance de mon préjudice (j’ai perdu de l’argent (arrêt de travail) et je n’arrive plus à exercer mon ancien métier, plus assez de recul et pourtant j’œuvré pour le ministère de la justice !), je ne lâcherai pas l’affaire, ceux qui m’ont connu au début de mon intervention sur ce site le savent car je ne supporte ni la lâcheté ni l’injustice, ça me rend dingue !
Cette indifférence de la part de la justice me sidère (mon pseudo était déjà bien pesé à l’époque de mon divorce) encore une fois même si je sais qu’il y a pire malheureusement, si il y a pire c’est qu’il y a urgence et que l’état doit faire quelque chose en ce sens au lieu de nous bercer de beaux discours !
A quoi sert la journée de la femme, la journée des violences faites aux femmes ? C’est une honte, je ne vois pas quoi dire d’autre à part que je suis sidérée encore une fois !!
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Violence conjugale il y a 8 ans 3 mois #13984

  • sideree
  • Portrait de sideree
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1999
  • Remerciements reçus 51
  • Karma: 19
Bonsoir,

Ce n'est pas un point final mais au moins une page de tournée, mon affaire est classée sans suite (bien sûr...). C'est mon cadeau de noël :sick: !

J'ai relancé mon avocat (et eu sa secrétaire) la semaine dernière afin de savoir si oui où non il avait le dossier pénal.

Je reçois ce jour un courrier de mon avocat en réponse à mon appel, me disant qu'il venait de recevoir l'entier dossier et qu'il m'aurait avertit du classement sans suite (datant de juin) sur un courrier de septembre (que je n'ai jamais reçu!)et me joint la copie (copie qui n'est pas signée!).

Il me dit aussi (sur cette copie) que le parquet m'a certainement envoyer un courrier concernant cette décision comme il est d'usage!!! Je n'ai jamais rien reçu du parquet, rien de rien!! Pourquoi les factures s'évaporent pas de la même manière B)?!

Mon avocat m'invite à le rencontrer afin de lui faire part des suites que je compte donner à cette affaire, comme si jusque là, quelqu'un c'était soucié de savoir ce que j'attendais de la justice!!! Mais je vais rencontrer mon avocat et lui dire que je pense que c'est pas clair du tout cette histoire de courrier...

Je suis plus sidérée mais bien dépitée :lol: mais je garde le sourire car je ne m'arrête pas là, je me suis constituée partie civile,désolée mais je vais remuer la merde, peux pas le dire autrement.

Je ne compte pas user encore une année pour ce type mais je vais au bout et je n'ai plus grand chose à faire, tout est dans le dossier, c'est juste histoire de maintenir ce non, ça doit pas être pardonné, ça doit être puni car c'est un acte grave, la violence (conjugale où pas).
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Violence conjugale il y a 8 ans 2 mois #14058

  • sideree
  • Portrait de sideree
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1999
  • Remerciements reçus 51
  • Karma: 19
Bonsoir,

Alors voilà, j'ai vu mon avocat ce jour et j'y vois plus clair.

En somme la procureur reconnait que ce type a un problème puisqu'il a une obligation de suivi psy mais en même temps il classe l'affaire parce que justement il a un problème psy et que d'après mon avocat il peut être dangereux compte tenu de ce qui ressort du rapport de la psy et qu'il vaut mieux le soigner que de le condamner! j'ai lu le rapport judiciaire de la psy qui le suit et c'est plutôt juste. Il est qualifié de jaloux excessif et de frustré en qualité d'homme (super, j'aurai pu être psy alors!!), mon avocat me dit que je suis tombée sur le pire des substitut du proc et que la décision n'est pas vraiment cohérente. Il me dit aussi que je peux demander des dommages et intérêts mais que ça n'irait pas très loin et que j'aurai une somme (dont je me fout en fait!)symbolique au mieux... Le procureur en a conclu qu'on s'est battu (eh oui, il a même dit que je lui avait mis un coup de pied au visage qui lui aurait presque fait perdre connaissance ce qui expliquerait qu'il ne se souvient pas de tout, serais je une Vandamette??) et du coup je ressens une double humiliation (parce que j'ai subi et que je ne l'ai pas frappé) mais c'est pas grave, je saurai si ça doit se reproduire (ce qui n'est pas près d'arriver!) qu'il vaut mieux mentir et faire du cinéma devant les docs parce que beaucoup se contentent d'écrire: "agression datant du ../../...."! En fait mon "pauvre" agresseur est soigné par un psy (payé par l'état), si seulement il savait qu'il a déjà eu plusieurs fois à faire à un psy et que la preuve en est avec moi que ça n'a pas changé grand chose à son comportement d'homme violent...

Donc j'arrête là et je tourne la page. Je sais pas quoi conseiller à ces personnes victimes de violences conjugales mais ce que je sais c'est que pour avoir travaillé en prison, ceux qui y sont ont soit jeté leur femme par la fenêtre soit administré des coups de couteau ou des coup de barre de fer mais souvent les victimes ne sont plus là pour se défendre...

Bref, drôle de justice!

Voilà c'est fini pour ce post et c'est tant mieux, je me sens mieux et je ne me laisserai pas abattre, je resterai simplement sidérée B) ...
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Violence conjugale il y a 8 ans 2 mois #14063

  • Xeni
  • Portrait de Xeni
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 855
  • Remerciements reçus 111
  • Karma: 9
C'est bien et courageux déjà d'être allée jusque là !

Mais le résultat est très décevant :/

Bonne continuation, et merci pour les nouvelles!
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Violence conjugale il y a 7 ans 8 mois #14569

  • sideree
  • Portrait de sideree
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1999
  • Remerciements reçus 51
  • Karma: 19
Bonjour,
Je pensais en avoir fini avec cette histoire mais non et je trouve ça inquiétant.
Le 24 mai à 1h du matin et alors que mes enfants et moi dormions, mon tel fixe a sonné et prise de panique, j’ai couru répondre (peur d’une mauvaise nouvelle) et un type me dit : « C’est un copain qui m’a donné ton N° », je n’ai pas reconnu la voix tout de suite mais c’était lui !! Totalement abasourdie j’ai répondu : « T’es qui ? Ca va pas d’appeler à cette heure et qui t’a donné mon N° ?? » et il avoue : « C’est moi (l’autre blaireau comme on l’appelle avec mes enfants, rire) » et j’étais tellement sous le choc qu’il ose appeler que je n’ai pas raccroché tout de suite et bien sûr, il était bourré et me suppliait etc … J’en ai profité pour lui balancer tout ce que je pensais de sa très petite personne et j’ai raccroché.
Deux jours plus tard il rappelle vers 21h30 et je ne décroche pas (j’ai effacé son N° mais j’ais reconnu les 2 derniers chiffres), il rappelle de nouveau 3 mn plus tard et là je décroche et lui dit : « Qu’est ce que tu veux !?! » et il dit qu’il a des choses à me dire avec toujours une voix alcoolisée et je réponds : « J’en ai rien à foutre de ce que t’as à dire alors ne recompose plus jamais ce N° sinon moi je compose le 17 !! » et je raccroche.
Quelques jours plus tard alors que je faisais une marche arrière pour sortir d’un emplacement sur le parking d’un supermarché, je le vois dans mon rétro planté comme un con à me regarder (il avait un regard pitoyable mais aussi méchant) et il a eu raison de se pousser sinon on l’aurait confondu avec le bitume (rire) et je suis partie.
Ce matin, 5h25 et mon fixe sonne, mon cœur a failli s’arrêter car j’ai tout de suite pensé à mes enfants qui sont avec leur père (je stresse quand ils ne sont pas avec moi !), le N° était masqué et là j’entends une respiration qui m’était familière et je sais que c’était lui sûrement encore bourré pour appeler à des heures pareilles mais il n’a pas parlé et j’ai raccroché sans plus pouvoir m’endormir !
Je commence à avoir peur de lui, je pense qu’il est fou et je voudrai qu’il m’oubli.
Je ne peux pas prouver que c’est lui qui a appelé mais j’en ai l’intime conviction et j’hésite encore à aller au commissariat car j’ai peur qu’il pète un câble si la police intervient, il n’a pas l’air de comprendre le mal qu’il a fait et ce qui aurait pu arriver si je ne m’étais pas enfui ce 24 septembre 2011 !
Voilà, j’avais besoin d’en parler car je n’arrive pas à oublier, j’en pleure encore parfois et j’ai beaucoup d’insomnies… Je ne pensais pas qu’il se manifeste à nouveau sachant qu’il a une interdiction de m’approcher et de me contacter.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Violence conjugale il y a 7 ans 8 mois #14573

  • Xeni
  • Portrait de Xeni
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 855
  • Remerciements reçus 111
  • Karma: 9
Courage Sideree !

Et s'il rappelle, prends ton courage à deux mains, n'hésite pas, va au commissariat : Il n'a pas le droit d'approcher, de te contacter, donc les policiers peuvent te défendre : ne le laisse pas avoir de l'emprise sur toi !

(je sais, c'est facile à dire ... mais garde courage !)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Aller au haut